bandeau 2006
bandeau 2006 mobile
23e Festival de Musique Actuelle de Victoriaville

Édition 2006 (18 au 22 mai 2006)

  • Programmation

  • Reportage photos

  • Communiqués

  • Ils en parlent...

Concertsfimav2006
CHARMING HOSTESS
ÉU — Première Canadienne
THINK OF ONE
«Nunavik Project»
Belgique, Québec — Première Nord-Américaine
BARNYARD DRAMA
Canada, Québec
ANTOINE BERTHIAUME / QUENTIN SIRJACQ / NORMAN TEALE
Québec, France, ÉU — Première Canadienne
D KIMM / ALEXIS O’HARA
«Mankind»
Québec — Première Mondiale
MANDARIN MOVIE
ÉU — Première Canadienne
KTU / GUNN/KOSMINEN / MASTELOTTO / POHJONEN
ÉU, Finlande — Première Nord-Américaine
ÉTAGE 34 / BEÑAT ACHIARY
France — Première Nord-Américaine
IVAR GRYDELAND / TONNY KLUFTEN / INGAR ZACH
«Huntsville»
Norvège — Première Nord-Américaine
KK NULL / MARINO PLIAKAS / MICHAEL WERTMUELLER
Japon, Suisse — Première Nord-Américaine
TATSUYA NAKATANI / VIC RAWLINGS / RICARDO ARIAS
«NRA»
Japon, ÉU, Colombie — Première Canadienne
NELS CLINE / ANDREA PARKINS / TOM RAINEY
ÉU — Première Canadienne
KEIJI HAINO SOLO
Japon
SUNN O)))
ÉU — Première Canadienne
MY CAT IS AN ALIEN
Italie — Première Canadienne
MEI HAN ENSEMBLE
Canada — Première Mondiale
FENNESZ / MIKE PATTON
Autriche, ÉU — Première Mondiale
FIELDWORK
ÉU — Première Canadienne
SATOKO FUJII / MIN-YOH ENSEMBLE
Japon, ÉU — Première Mondiale
BORBETOMAGUS / HIJOKAIDAN
ÉU, Japon — Première Mondiale
FE-MAIL
Norvège — Première Canadienne
PIERRE CARTIER
«Chansons de la belle espérance»
Québec
ZU / MIKE PATTON
Italie, ÉU — Première Mondiale
ET SANS
Québec — Première Mondiale
DÄLEK
ÉU
RAHZEL / MIKE PATTON
ÉU — Première Canadienne

Toutes les photos sont de Martin Savoie.

Charming HostessCharming Hostess
ÉU
Première Canadienne
«(...) Le trio féminin qui avait l’honneur de lancer le FIMAV ne donne pas seulement un spectacle agréable à regarder et à écouter. Il montre aussi une image de l’Amérique qui rafraîchit, ouverte sur le monde, généreuse, politiquement à gauche, féministe et engagée. Musicalement, le répertoire est extrêmement riche et, disons-le, assez unique.»
Le Soleil, samedi 20 mai 2006, Richard Boisvert
«Though Nose and rock dominate among the 24 festival concerts, the a cappella trio Charming Hostess did exactly what their names implies in the opening set Thursday at the five-day musical happening (...)
Their use of harmonic and rhythmic devices from various traditions engaged the audience, who joined in refrains and clapping.»
The Gazette, samedi 20 mai 2006, Irwin Block

En savoir plus sur les artistes...
Charming Hostess
Jewlia Eisenberg


Think of One
«Nunavik Project»Think of one

Belgique, Québec
Première Nord-Américaine
«The six-member unit came on with a drum-propelled progressive rock sound that overpowered Sylvia Cloutier, Sarah Baunedep and Akinisie Sivuarapik.»
The Gazette, samedi 20 mai 2006, Irwin Block
 

Barnyard DramaBarnyard Drama
Canada, Québec
«Ici, il s’agit d’un groupe dont le nom est aussi peu convenu que la musique qu’il produit: éclectique et éclatée au goût du festival.»
La Tribune, jeudi 18 mai 2006, Gilles Besmargian
«The midnight show by the Canadian group Barnyard Drama (...) was more typical musique actuelle in all its boundary-busting originality. Christine Duncan of Toronto uses her voice as an instrument rather than singing in any conventional sense, from grunts and growls in the lower ranges to high-toned incantations. All this fits well into a band that includes Jean Martin on drums and electronica, and electric guitarist Justin Haynes and Montreal’s Bernard Falaise.»
The Gazette, samedi 20 mai 2006, Irwin Block

En savoir plus sur les artistes...
Jean Martin


Antoine Berthiaume, Quentin SirJacq, Norman TealeAntoine Bertihiaume
Québec, France, ÉU
Première Canadienne
«Celui qui figurait sur notre liste de ces nouvelles têtes à surveiller, en janvier dernier, sera sur scène au FIMAV en compagnie d’autres musiciens de sa génération, soit le Français Quentin Sirjacq au piano préparé et l’Américain Norman Teale aux électroniques et à la sonorisation en direct. (...) Sorti de nulle part, Berthiaume est entrain de laisser profondément sa marque.»
Ici, jeudi 18 mai 2006, François Nadon
«Les jeunes musiciens prouveront que l’acoustique et l’électronique ne sont pas incompatible, mais bien riche en nouvelles possibilités.»
La Tribune, jeudi 18 mai 2006, Gilles Besmargian

En savoir plus sur les artistes...
Antoine Berthiaume


D Kimm, Alexis O’Hara
«Mankind»
D kimm Alexis oharaQuébec
Première Mondiale
«Avec le pétulant duo formé par de D. Kimm et d’Alexis O’Hara, on était loin du tripotage de boutons ou du gargouillis masturbatoire de guitare. Du théâtre lyrique plutôt. Une prestation aussi fraîche que hors norme. Dès l’entrée en scène, les deux Montréalaises établissent une véritable connivence avec l’auditoire. On dirait presque des clowns. Pas une seconde elles cherchent à jouer au musicien égaré sur la mauvaise planète. Spontanées et présentes. Mine de rien, elles brisent un premier tabou.»
Le Soleil, samedi 20 mai 2006, Richard Boisvert

En savoir plus sur les artistes...
D. Kimm
Alexis O’Hara


Mandarin MovieMandarin Movie
ÉU
Première Canadienne
«Plus tôt, le concept Mandarin Movie nous a clairement montré où se trouve le free jazz en 2006. Sous la direction du trompettiste Rob Mazurek, l’ensemble Mandarin Movie (de Chicago) nous a donné 85 minutes la pédale dans le tapis. L’impulsion de Frank Rosaly était franchement admirable. Ce batteur n’a cessé de relancer ses collègues en pratiquant un style survolté, viscéral, pour employer des euphémismes. (...) Décampant dites-vous?»
La Presse, dimanche 21 mai 2006, Alain Brunet

En savoir plus sur les artistes...
Mandarin Movie


KTU, Gunn/Kosminen
Mastelotto, Pohjonen
KTU GunnKosminen
ÉU, Finlande
Première Nord-Américaine
«World, prog, musique improvisée, explorations électroniques, constituent les ingrédients de cet amalgame formidable. Attisés par la sauvagerie, l’hyperactivité et le lyrisme de Kimmo Pohjonen, ces musiciens savent allier discipline et liberté, virtuosité et souplesse, structure et improvisation. Armé de sa guitare Warr, instrument à cordes favorisant le lien entre une attitude virtuose et toutes les libertés permises par la lutherie électronique, Gunn à complété brillement les propositions de Pohjonen tout en contribuant aux polyrythmiques de Mastelotto et Kosminen. Cette musique était d’autant plus fédératrice qu’elle n’excluait pas la mélodie poignante et la virilité festive de l’esthétique rock.»
La Presse, dimanche 21 mai 2006, Alain Brunet
«Tout ce qu’on pouvait attendre de KTU, on l’a eu, et plus encore. Orientée sur la performance pure, farcie de solos électrisants, articulée autour de puissantes ascensions rythmiques, la prestation offerte par le quatuor sur la scène du Colisée de Victoriaville, vendredi soir, a comblé autant les anciens comme moi, nostalgiques de King Crimson, que ceux qui sont trop jeunes pour avoir connu l’âge d’or du courant progressif.»
Le Soleil, dimanche 21 mai 2006, Richard Boisvert

En savoir plus sur les artistes...
Trey Gunn
Pat Mastelotto
Kimmo Pohjonen


Étage 34
Beñat Achiary
Etage34 benatAchiary
France
Première Nord-Américaine
«Comme ses collègues du groupe Étage 34 (...), le basque Beñat Achiary, connaît la définition d’un traitement-choc. Technique vocale irréprochable, puissance à revendre, sens de l’hécatombe et de l’onomatopée. Rien de tel avant d’aller au plumard!»
La Presse, dimanche 21 mai 2006, Alain Brunet

En savoir plus sur les artistes...
Étage 34

 


Ivar Grydeland, Tonny Kluften, Ingar Zach
«Huntsville»Ivar Grydeland huntsville
Norvège
Première Nord-Américaine
«D’autres murs du son ont été érigés à Victoriaville. Hier après-midi au Cinéma Laurier, par exemple, trois Norvégiens nous ont suggéré l’idée qu’ils se font d’un fleuve tranquille. Tout s’est révélé dans un continuum apparemment linéaire à travers lequel des nuances bourgeonnent.»
La Presse, dimanche 21 mai 2006, Alain Brunet
«Featuring Ingar Zach (percussion), Ivar Grydeland (various guitars, banjo, radio, etc.) and Tonny Kluften (double bass), this trio blended various tendencies in improvised music with a melodic sensibility to create something of their own. The richness of the musicians’ sound palettes coupled with the precision and cohesion of the execution contributed to the refinement and apparent simplicity of Huntsville’s music.»
All About Jazz New York, samedi 1 juillet 2006, Mathieu Bélanger

En savoir plus sur les artistes...
Huntsville


KK Null, Marino Pliakas, Michael WertmuellerKKNull marinoPliakas
Japon, Suisse
Première Nord-Américaine
«Le trio Null / Pliakas / Werrmueller est né en septembre 2005, à l’occasion d’une tournée russe. C’est un projet frais, excitant (...). Un projet aux azimuts confondus, qui pousse l’improvisation au-delà des étiquettes rock, jazz, électronique ou même noise. Proverbiale musique de l’instant présent, singulièrement actuelle.»
Programme du FIMAV 2006, lundi 1 mai 2006, François Couture

En savoir plus sur les artistes...
KK Null
Marino Pliakas
Michael Wertmueller



Tatsuya Nakatani, Vic Rawlings, Ricardo Arias
«NRA»
TatsuyaNakatani
Japon, ÉU, Colombie
Première Canadienne
«Unusual and intriguing — even for Victoriaville — was the improvising trio of percussionist Tatsuya Nakatani, American cellist Vic Rawlings and Colombian expatriate Ricardo Arias rubbing and snapping elastics over red and yellow balloons.»
The Gazette, lundi 22 mai 2006, Irwin Block

En savoir plus sur les artistes...
Tatsuya Nakatani

 

Nels Cline, Andrea Parkins, Tom RaineyNelsCline
ÉU
Première Canadienne
«Les trois musiciens semblaient en parfaite symbiose tout au long de leur prestation. Les élans musicaux des trois protagonistes se répondaient mutuellement et enrichissaient un dialogue sonore sans cesse plus riche et plus complexe. Loin de tomber dans le rigorisme qu’imposerait l’étiquette d’avant-garde à leur musique, le trio se livrait intensément sur scène. Le public assistait en direct à la création d’une musique automatique, vive et violente.»
CHOQ FM, jeudi 25 mai 2006, Olivier Gratton-Gagné

En savoir plus sur les artistes...
Nels Cline
Andrea Parkins


Keiji Haino soloKejiHaino solo
Japon
«Seul sur scène, Haino est un phénomène unique en son genre. L’ancien membre de Fushitsusha explore les moindres détails d’un art primal où la voix, les boîtes à rythmes et la guitare ne font qu’un.»
Le Soleil, mardi 23 mai 2006, David Cantin
«One of the most overwhelming double bills that I can remember from any previous Victo fest was the next one: Haino Keji solo and the dreaded Sunn O))). Seeing and hearing the mighty shaman, Haino Keiji, is an experience that is impossible to forget. Love him or hate him, you can not be indifferent.»
Downtown Music Gallery, samedi 1 juillet 2006, Bruce Lee Gallanter

En savoir plus sur les artistes...
Sunn O)))


Sunn O)))SunnO

ÉU
Première Canadienne

En savoir plus sur les artistes...
Sunn O)))

 

My Cat is an AlienMyCatIsAnAlien
Italie
Première Canadienne
«En grande première canadienne, le duo italien My Cat is an Alien arrive au Festival international de musique actuelle de Victoriaville (...) avec ses improvisations aussi hypnotiques que révélatrices. Extrêmement prolifiques, les frères Maurizio et Roberto Opalio viennent tout juste de lancer Cosmic Light of the Third Millenium. Ces fils illégitimes de Sun Ra décident ainsi de poursuivre le voyage vers l’inconnu.»
Le Soleil, samedi 20 mai 2006, David Cantin

En savoir plus sur les artistes...
My Cat is an Alien


Mei Han EnsembleMeiHanEnsemble
Canada
Première Mondiale
«It’s a unique chance to discover such musicians as Mei Han, a virtuoso on the harp-like zheng, in a quartet with improvising pianist Paul Plimley.»
The Gazette, lundi 22 mai 2006, Irwin Block

En savoir plus sur les artistes...
Coat Cooke
Mei Han
Mei Han Ensemble


Fennesz, Mike PattonFennesz mikePatton
Autriche, ÉU
Première Mondiale
«Fidèle à la réputation du festival, cette performance fut une dose d’exploration sonore extrême. Impressionnant de voir MP se transformer en instrument, n’utilisant que quelques effets ajoutés à sa voix, une gamme de sons complètement inattendus et parfois surprenants, mélangés aux distorsions de Fennesz.»
Vu d’ici / Seen From Here, dimanche 21 mai 2006, Marie-Chantale Turgeon

En savoir plus sur les artistes...
Christian Fennesz
Mike Patton


FieldworkFieldwork
ÉU
Première Canadienne
«Highly emotional, cutting edge and accessible, Fieldwork’s music mixes varied densities, changing meters and musical clusters piled over one another.»
The Gazette, mardi 16 mai 2006, Irwin Block
«Certains concerts plus jazz ont néanmoins été marquants au 23e FIMAV, à commencer par l’excellent trio new-yorkais Fieldwork, composé du pianiste Vijay Iyer, du saxophoniste Steve Lehman et du batteur Elliot Humberto Kavee.»
La Presse, mardi 23 mai 2006, Alain Brunet

En savoir plus sur les artistes...
Vijay Iyer
Steve Lehman


Satoko Fujii, Min-yoh EnsembleSatokoFujii
Japon, ÉU
Première Mondiale
«Inspirée par la tradition folklorique vocale de son pays, le Min-yoh, l’intarissable pianiste nippone Satoko Fuijii présente ici un nouveau projet tout instrumental. Avec le concours de son équipe de premier plan, cette claviériste puisera dans l’essence de cet art noble pour lui donner un souffle nouveau. Peut-on demander mieux?»
Brochure du FIMAV 2006, lundi 1 mai 2006, Marc Chénard

En savoir plus sur les artistes...
Satoko Fujii
Andrea Parkins
Natsuki Tamura


Borbetomagus, HijokaidanBorbetomagus
ÉU, Japon
Première Mondiale
«Après un passage remarqué en 1994 avec Voice Crak, Borbetomagus revient cette fois au Festival International de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) pour une collaboration inédite avec la légendaire formation japonaise Hijokaidan. Quelque part entre le free jazz tellurique et un «bruitisme» halluciné, l’affiche s’annonce pour le moins décapante. Oreilles sensibles s’abstenir.»
Le Soleil, vendredi 19 mai 2006, David Cantin
 

Fe-MailFe mail
Norvège
Première Canadienne
«Au menu de ce trio réuni sous la bannière Fe-Mail (jeu de mots...), il y avait de quoi se nourrir à gogo: tension superbe entre grâce féminine et violence exacerbée, entre cérébral et animal, entre humour et rage, ce qui n’exclut pas la maitrise des formes musicales les plus «normales» – le chant de Ratkje et le jeu de cor de Tafjord.»
La Presse, mardi 23 mai 2006, Alain Brunet

En savoir plus sur les artistes...
Maja Solveig Kjelstrup Ratkje


Pierre Cartier
«Chansons de la belle espérance»PierreCartier
Québec
«Certains concerts ont néanmoins été marquants au 23e FIMAV (...) [dont] les Chansons de la belle espérance, poèmes mis en musique par le bassiste et compositeur Pierre Cartier, un homme qui ne manque pas de lyrisme.»
La Presse, mardi 23 mai 2006, Alain Brunet
«(...) Pierre Cartier’s Chansons de la belle espérance was nevertheless a lovely and perfectly realized set of songs, a beautifully scored, unabashedly lush suite for sextet rooted in French poetry.»
Coda, samedi 1 juillet 2006, Kurt Gottschalk

Zu, Mike PattonZu MikePatton
Italie, ÉU
Première Mondiale
«One of the many highlight moments came in the encore — when things got harmonic before a late explosion — with Patton offering a fiery vocal display of swallowing and heavy breathing, alongside some form of breathing through Mai’s saxophone, bringing to mind the seductive and experimental psychedelics of various Ennio Morricone soundtracks. Even Patton’s modified whistling sounded like birds; delightful in every sense of the word.»
Panpot.ca, lundi 22 mai 2006, Jay Jay Erickson
«(...) l’ex-chanteur de Faith No More s’est associé au superbe trio italien Zu, dont l’énergie incroyable puise à la fois dans le rock, le jazz contemporain et le bruitisme sauvage. Quelle interaction!»
La Presse, mardi 23 mai 2006, Alain Brunet

En savoir plus sur les artistes...
Mike Patton
Zu


Et SansEt Sans
Québec
Première Mondiale
«Despite searching for the perfect description (...) this was absolute craziness from another murky galaxy. And quite possibly the loudest show I’ve ever seen at this particular venue.»
Panpot.ca, mardi 23 mai 2006, Jay Jay Erickson

 


DälekDalek
ÉU
«Musique complexe, truffée d’échantillons de musique expérimentale, de bruits, de guitares hurlantes, de textures complètement étrangères au hip-hop, l’art de Dälek fait réfléchir autant les adeptes de ce style de vie que ses détracteurs.»
Brochure du FIMAV 2006, lundi 1 mai 2006, François Couture

En savoir plus sur les artistes...
Dälek
Mike Patton
Rahzel


Rahzel, Mike PattonRahzel mikePatton
ÉU
Première Canadienne

En savoir plus sur les artistes...
Dälek
Mike Patton
Rahzel

Le 23e FIMAV, un triomphe sur la diversité des genres

Le 23e FIMAV a été fort dans tous les sens du terme; fort dans sa programmation, dans sa sonorité et dans le résultat de ses concerts. Une édition axée sur les voix, le rock et la musique bruitisme. Sans oublier la présence de Mike Patton, un des éléments forts de ce festival avec trois prestations lors de concerts majeurs avec Fennesz, Zu et Rahzel.

Avec une programmation dynamique, jeune et une présence importante de femmes sur scène, les spectateurs ont eu droit à une variété musicale hors du commun. Les six concerts du dimanche ont été marqués par des ovations debout, une première dans l’histoire du FIMAV. Le choix de nouvelles esthétiques musicales visait aussi un public un peu plus jeune. Cependant, le jazz contemporain, quoiqu’un peu moins présent que l’an dernier, a conquis ses amateurs. Notons les prestations marquantes du trio new-yorkais Fieldwork, de Mandarin Movie et des Chansons de la belle espérance, poésie sur des musiques de Pierre Cartier. Mei Han Ensemble, Satoko Fujii Min-yoh Ensemble et le trio Nels Cline, Andrea Parkins et Tom Rainey se classaient également dans cette foulée.

Avec trois concerts improvisés, le vocaliste Mike Patton a été à la hauteur des attentes des festivaliers. En duo avec l’électronicien Fennesz, le trio italien Zu et en soirée de clôture avec le «beat boxer» Rahzel, Mike Patton a prouvé que sa voix était source d’exploration sonore quasi infinie.

Keiji Haino et Sunn O))), fidèle a eux-mêmes, ont offert des performances musicales impressionnantes dans une ambiance hors du commun.

Le concert a cappella de Charming Hostess, les chanteuses de gorges du Nunavik avec le groupe belge Think of One et la «poésie électronique» de D Kimm et d’Alexis O’Hara, ont démontré toute la finesse d’un art singulier.

Enfin, avec une programmation aussi éclatée, le FIMAV a permis aux festivaliers, artistes et membres de l’équipe de vivre l’expérience de l’intensité musicale dans toute sa diversité!

De quoi sera teinté le 24e FIMAV? Il est évidemment trop tôt pour le dire, mais chose certaine, il sera l’hôte d’audace et de créativité. Merci à vous, artistes et festivaliers, vous êtes source d’inspiration.

Rendez-vous l’an prochain, du 17 au 21 mai, pour une aventure musicale dépaysante et riche en émotions!

L’équipe du FIMAV

Ils en parlent...
«There is no shortage of festivals to brighten the Quebec landscape and one of the best is in Victoriaville over the Victoria Day weekend. The 23rd edition of the Festival international de musique actuelle de Victoriaville runs from May 18 to 22 and it is unique chance for two reasons: No other festival in North America brings together such diverse style of music, ranging from free jazz and electronica (...). The setting in Victoriaville for such ground-breaking sounds also makes this festival special.»
The Senior Times, lundi 1 mai 2006, Barbara Moser
«Chaque année, le fimavien moyen arrive avec des attentes que la qualité et la réputation du festival ne peut qu’amplifier de fois en fois; paraphrasant le mot de Diaghilev à Cocteau, le festivalier apostrophe le directeur du FIMAV: «Michel, étonne-moi!». Forcé à un constant renouvellement, le fondateur du festival, Michel Levasseur, réussit toujours à dégoter l’artiste obscur qui sera une découverte pour tous ou, au contraire, l’artiste établi qui débarque dans un tout autre contexte que celui dans lequel on le connaît habituellement.... Souvent associé au jazz d’avant-garde, le FIMAV a prouvé au fil des ans que la «musique actuelle» est un univers en expansion.»
La Scena Musicale, lundi 1 mai 2006, Réjean Beaucage
«Rise and Fall, une suite monumentale inspirée par Victoriaville, son histoire et ses icônes, a été créée spécialement pour le 23e FIMAV. Ludique, sous des couverts souvent humoristiques, Michel Veltkamp explore les fragiles équilibres entre la profondeur et la légèreté, entre le drame et l’allégresse. Ses récentes œuvres visitent le «no man’s land» inquiétant où nous évoluons tous, sans trop savoir si ce que nous éprouvons est du plaisir ou de l’effroi.»
Brochure du FIMAV 2006, lundi 1 mai 2006, Dominique Laquerre
«Décrire et comprendre l’univers. Soulever des questions et peut-être même des révélations, Voilà ce à quoi s’affaire Michel Veltkamp ces temps-ci. (...) Tandis que le Cegep présentera des œuvres marquantes de son parcours, le Colisée exposera une nouvelle série, Rise and Fall, qui évoque l’histoire de Victoriaville. (...) Les organisateurs du FIMAV ont été surpris de la démarche de recherche de Veltkamp. En 23 ans, c’est le premier artiste invité en arts visuels qui prend le temps de venir s’imprégner de cette manière de la terre d’accueil du festival.»
Voir Estrie, jeudi 11 mai 2006, Élise Giguère
«The Festival international de musique actuelle de Victoriaville, which takes place each year in not-unreasonable driving distance from Montréal, has been heralded as one of the most progressive music festivals, showcasing the best in improvisation, musique concrete and modern composition — and deservedly so.»
Montreal Mirror, jeudi 18 mai 2006, Johnson Cummins
«We are so lucky to have one of the world’s best new-music festivals happening right in our backyard every year, and the line-up at the 23rd installment of Victoriaville’s FIMAV, happening this weekend, is a stunner.»
Montreal Mirror, jeudi 18 mai 2006, Johnson Cummins
«Trois voix féminines ont inauguré hier le 23e Festival international de musique actuelle de Victoriaville, toujours un rendez-vous privilégié pour l’inédit, rencontre au sommet des têtes chercheuses en matière d’exploration sonore.»
La Presse, vendredi 19 mai 2006, Alain Brunet
«Sur la planète, seulement une douzaine de festivals de musique actuelle peuvent se targuer d’avoir des horizons musicaux aussi vastes. (...) Le Festival de Victoriaville fait bonne figure dans ce réseau restreint.»
Le Devoir, Agenda culturel, samedi 20 mai 2006, Patrick Caux
«Then came the thunder — you could feel the rumble in your body — as the duo Sunn O))), with 15 amplifiers and two unannounced friends, bombarded us with long, ultra-low tones.»
The Gazette, lundi 22 mai 2006, Irwin Block
«Though big free jazzers like John Zorn or Anthony Braxton were absent from this year’s lineup, there has been no shortage of musicals thrills.»
The Gazette, lundi 22 mai 2006, Irwin Block
«Ensuite, avec Sunn O))), on a eu droit à une prestation minimaliste absolument redoutable. Un concert d’une force aussi sombre qu’atterrante. Sans contredit, l’expérience en valait la peine.»
Le Soleil, mardi 23 mai 2006, David Cantin
«Un excellent show pour clore cette 23e édition du FIMAV. Des sons nouveaux, de l’exploration, de l’expérimentation — tout ce qui inspire et stimule les gens qui ont soif de contenus nouveaux et originaux.»
Vu d’ici / Seen From Here, mardi 23 mai 2006, Marie-Chantale Turgeon
«M. Levasseur à été agréablement surpris de voir, dimanche, des ovations debout pour les six concerts vraiment différents l’un de l’autre. Du jamais vu au FIMAV.»
La Tribune, mardi 23 mai 2006, Gilles Besmargian
«Toujours aussi curieux le Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) en 2006? Avec des noms comme Sunn O))), Nels Cline, Fieldwork et Fe-Mail, il faut croire que l’évènement annuel ratisse de plus en plus large. Sans contredit, cette 23ème édition a bel et bien tenu la majorité de ses promesses. (...) le FIMAV semble être sur la bonne voie pour les années à venir. L’éclectisme est désormais une formule gagnante.»
Le Soleil, mardi 23 mai 2006, David Cantin
«De tout pour tous donc, un festival que la population de Victoriaville aurait avantage à découvrir, même si ce n’est que petit à petit, un spectacle à la fois.»
L’Union, mercredi 24 mai 2006, Manon Toupin
«En effet, pour réaliser son œuvre, l’artiste à sillonné les rues de Victoriaville, en quête de traces du passé de la ville. À la recherche de bois-francs, il a trouvé un monde matériel chaotique et des fissures par où la vie s’immisce et repousse les envahissantes plaques de béton.»
La Nouvelle, mercredi 24 mai 2006, Manon Toupin
«L’excellence de cette soirée soulignait du même coup le travail titanesque de l’équipe du festival. Produire un événement d’une si grande qualité dans une petite ville tranquille des Bois-Francs demande des efforts soutenus. Le cas de Victoriaville est une inspiration certaine pour le milieu de la musique émergente. Elle est la preuve qu’avec de belles idées et beaucoup de travail, il est possible de réaliser de grandes choses. Bon vingt-troisième anniversaire au FIMAV!»
CHOQ FM, lundi 29 mai 2006, Olivier Gratton-Gagné
«One of the most overwhelming double bills that I can remember from any previous Victo fest was the next one: Haino Keji solo and the dreaded Sunn O))). Seeing and hearing the mighty shaman, Haino Keiji, is an experience that is impossible to forget. Love him or hate him, you can not be indifferent.»
Downtown Music Gallery, samedi 1 juillet 2006, Bruce Lee Gallanter