bandeau 2011
bandeau 2011 mobile
27e Festival de Musique Actuelle de Victoriaville

Édition 2011 (19 au 22 mai 2011)

  • Programmation

  • Reportage photos

  • Communiqués

  • Revue de presse

Concertsfimav2011
KOICHI MAKIGAMI
« Tokyo Taiga »
Japon, Russie – Première Nord-Américaine
THE EX & BRASS UNBOUND
Pays-Bas, Suède, Italie, États-Unis
Première Nord-Américaine
KID KOALA
« 12 Bit Blues Show »
Québec – Première Mondiale
PAUL PLIMLEY SOLO
Canada
LA PART MAUDITE
Québec
NELS CLINE / NORTON WISDOM
« Stained Radiance »
États-Unis – Première Canadienne
RICHARD PINHAS / MERZBOW / WOLF EYES
France, Japon, États-Unis – Première Mondiale
ERIKM / FM EINHEIT
France, Allemagne – Première Nord-Américaine
ZEENA PARKINS and THE ADORABLES
États-Unis – Première Canadienne
THE RATCHET ORCHESTRA
Québec, Canada
MIA ZABELKA
« M »
Autriche – Première Canadienne
PETER BRÖTZMANN TRIO
Allemagne, Norvège, Italie – Première Nord-Américaine
ANTHONY BRAXTON
« Echo Echo Mirror House »
États-Unis – Première Nord-Américaine
ANTHONY PATERAS / MAX KOHANE
« Pivixki »
Australie – Première Nord-Américaine
PETER BRÖTZMANN SOLO
Allemagne – Première Canadienne
7K OAKS
Allemagne, Italie – Première Nord-Américaine
JAAP BLONK
« Dr Voxoid’s Next Move »
Pays-Bas – Première Québécoise
IG HENNEMAN SEXTET
Pays-Bas, Allemagne, Québec, Canada
Première Nord-Américaine
COMICOPERANDO :
Music of ROBERT WYATT
Allemagne, États-Unis, Angleterre, Belgique
Première Nord-Américaine
Installations sonores dans l'espace public
MARTIN MESSIER
« Sewing Machine Orchestra »
Québec
MÉRIOL LEHMANN
« Rails »
Québec – Première Mondiale
THOMAS BÉGIN
« Larsen Surf-Mixing Board »
Québec
NICOLAS BERNIER
« L’usure du clocher »
Québec – Première Mondiale
JEAN VOGUET / PHILIPPE BOISNARD
« Origines transposées »
France – Première Nord-Américaine
Arts visuels
HUGUES DUGAS
« Variation kaléidoscopique »
Québec – Première Mondiale

Toutes les photos sont de Martin Morissette. 

KOICHI MAKIGAMI1.KoichiMakigami
« Tokyo Taiga »
JAPON, RUSSIE –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« Koichi Makigami (voix, theremin, cornet, kubiz à coulisse) fait équipe avec deux folkloristes déjantés. Bolot Bayryshev (kai traditionnel, topshur, shoor, guimbarde et voix) est un musicien traditionnel prêt à plonger dans l’aventure de l’impro contemporaine, bref du patrimoine conjugué au futur antérieur. Le percussionniste et beatboxer iconoclaste Sato Masaharu complète le trio. Les trois hommes arrivent à créer un continuum des plus consistants. Jeu de gorge, chant traditionnel, cordes, percussions et fréquences synthétiques se fondent dans une vibrante théâtralité. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 20 mai 2011
« Premier constat : le travail de voix est hallucinant. Koichi Makigami (le meneur) passe du chant de gorge à des bruits inexplicables et à des sons infiniment aigus avec une agilité déconcertante. Sato Masaharu donne la mesure sur une batterie de fortune dont il sait tirer le maximum. Quant au Sibérien, Bolot Bayryshev, armé de sa guitare à une corde (un kai), il est un loup des steppes qui maitrise l’art de la transe. »
PETIT, Matthieu. « VOIR », 20 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Makigami


THE EX & BRASS UNBOUND2.TheExBrassUnbound
PAYS-BAS, SUÈDE, ITALIE,ÉTATS-UNIS –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« Au pied de la scène, plusieurs douzaines de spectateurs avaient abandonné leur siège et se sont mis à danser. Devant eux, le quartette enchaînait les riffs à trois guitares sur les rythmes de la batteure... La valeur ajoutée était la suivante : Brass Unbound, section de cuivres et anches constituée du tromboniste Wolter Wierbos, du trompettiste Roy Paci, des saxophonistes Mats Gustafsson (baryton) et Ken Vandermark (ténor et clarinette)... le complément idéal à une formation qui a maintes fois créé des environnements probants. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 20 mai 2011
« The group gets into a variety of different rocking grooves that are somewhat hypnotic and often over the top with intensity. They performed a couple of these great songs, once with their female drummer singing which added a certain charm to their more unrelenting riff-oriented set. There were a number of folks up front dancing so the vibe felt great, festive and invigorating. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
The Ex
Ken Vandermark
Mats Gustafsson


KID KOALA3.Kidkoala
« 12 Bits Blues Show »
QUÉBEC – PREMIÈRE MONDIALE
« Divertissant et toujours aussi irrésistible, le platiniste, concepteur, illustrateur, dadaïste, humoriste et bédéiste a su charmer le public avec son habituel rire enfantin et son humour naïf qui ponctuaient la fin de chacune de ses compositions, mais aussi en invitant le public à réagir à la projection de l’un de ses films d’animation comportant un combat âprement disputé entre deux street dancers. »
PLOURDE, Dany. « CHYZ », 23 mai 2011
« Montreal turntablist Kid Koala got plenty of laughs when he opened his 12 Bit Blues Show dressed as a koala bear.
But he put on a lively and finely tuned program that dispelled any doubts about his ability to swing thoughtfully with new technology. »
BLOCK, Irwin. « The Gazette », 24 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Kid Koala


PAUL PLIMLEY SOLO4.PaulPlimleySolo
CANADA
« His playing was often spacious and cautious, as if every note was played with intense care. He took his time to slowly build into more intense areas. I heard bits of folky and bluesy themes that he would move through, with the entire set building most organically. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

 

 


LA PART MAUDITE5.LaPartMaudite
QUÉBEC
« Je constate que les propositions québécoises du FIMAV doivent répondre aux mêmes critères de sélection que les invités internationaux; La Part maudite est un bel exemple. Heureux d’avoir lâché le portable pour me rendre au Colisée Desjardins afin de recevoir en pleine gueule le jazz-rock brutal de ce « power trio » (trompette, basse, batterie). La performance est à la Dr. Jekyll & M. Hyde; les musiciens font la preuve qu’ils maitrisent la tradition de leur instrument, et quand la bête sort, ça devient une expérience sonique. »
PETIT, Matthieu. « VOIR », 20 mai 2011
« This trio really do not sound like any other band I’ve heard and are between categories with understated jazz, rock & prog influences. There were some triumphant Crimson-like sections and they found a way to avoid the usual jazz/rock clichés that plague certain fusion bands. I look forward to seeing what they develop into next. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
La Part Maudite
Mivil Deschênes
Philippe Battikha


NELS CLINE / NORTON WISDOM6.NelsCline
« Stained Radiance »
ÉTATS-UNIS – PREMIÈRE CANADIENNE
« Sur un écran lumineux qui sert de toile, Wisdom enchaîne les illustrations en temps réel pendant que Nels Cline procède à différents jeux de fréquences. Dans le cas qui nous occupe, le doigté et l’articulation de phrases mélodiques ne font pas partie du langage. Cline préfère laisser progresser différentes couches superposées de sons filtrés de son instrument, du registre grave à l’aigu. Essentiellement textural, ce langage vient appuyer l’incroyable présence picturale de Norton Wisdom. Une heure de grande sensualité passée au Cinéma Laurier. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 21 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Nels Cline
Norton Wisdom


RICHARD PINHAS / MERZBOW / WOLF EYES7.RichardPinhas
FRANCE, JAPON, ÉTATS-UNIS – PREMIÈRE MONDIALE
« On the fest’s Friday night, we caught the blissfully anarchic dimensions of an all-star noise fest, with Japan’s Merzbow, Frenchman Richard Pinhas and the destabilizing Detroit trio Wolf Eyes cooking up a textured wall—or landscape—of sound in the vast venue of the Colisée. Big, unruly, and edgy as this music might seem, you can reasonably connect the noise scene with the bucolic and bovine-populated surroundings of the place, following the logic that abstract music is, in fact, more directly connected to nature than are the namby-pamby nature allusions of new age music. »
WOODARD, Joe. « Santa Barbara Independant », 28 mai 2011
« ... la grande muraille bruitiste, la plus redoutable jamais construite au FIMAV en ce qui me concerne. L’arsenal comprenait guitares, voix, saxophones et tout un assortiment d’outils électroniques. Irruptions violentes, malstroms, remous, tourbillons, cyclones, voilà autant de termes qui ne peuvent décrire que partiellement ce à quoi on a eu droit. Plus d’une heure de volume poussé à l’extrême, heure à travers laquelle on a pu percevoir une variété probante d’épais sédiments sonores triturés en direct par cinq bruitistes de haute réputation. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 21 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Richard Pinhas
Merzbow
Wolf Eyes


ERIKM / FM EINHEIT8.ErickmFMEinheit
FRANCE, ALLEMAGNE – PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« Les beats d’ErikM créent une ambiance industrielle et le travail de FM Einheit y ajoute du tonus dans le chaos et la poussière. La complicité entre les deux est évidente. Sur scène, les deux artistes sont souriants et s’échangent souvent des regards. On partage leur joie. Ensemble, ils font de l’alchimie. »
PETIT, Matthieu. « VOIR », 21 mai 2011
« La direction musicale de cette paire peu orthodoxe a su être à la hauteur du spectacle visuel ahurissant, multipliant les inflexions et les éclats sonores en parfaite connivence l’un avec l’autre. Rarement aurons-nous pu observer un tel niveau de symbiose pour un univers sonore aussi déstructuré et assujetti à l’improvisation, n’obéissant qu’à la surprise et à l’insolite. »
PLOURDE, Dany. « CHYZ », 23 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
ERIKM
FM EINHEIT


ZEENA PARKINS and THE ADORABLES9.SeenaParkins
ÉTATS-UNIS – PREMIÈRE CANADIENNE
« Zeena rarely plays her acoustic harp live so that made this set even more of a rare treat. This fine trio got one of the only encores this year and returned to play a familiar tune, which it turned out to be by Henry Mancini. Can’t wait for Zeena to release a new CD of this music. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

 En savoir plus sur les artistes...
Zeena Parkins


THE RATCHET ORCHESTRA10.TheRatchetOrchestra
QUÉBEC, CANADA
« The Ratchet Orchestra, mené habilement par Nicolas Caloia, regroupait la crème de l’effervescente scène montréalaise en jazz actuel. Pendant plus d’une heure, les musiciens ont transporté les spectateurs dans un tourbillon de rythmes, de sons et de bruits, et ce, avec une précision ainsi qu’une exécution remarquable. La foule a tellement aimé ce voyage qu’elle a tôt fait de le souligner en ovationnant l’orchestre dès la dernière note jouée. »
LAFORTUNE, Steven. « La Nouvelle Union », 21 mai 2011
« Je trouve que le Ratchet Orchestra constitue un bel exemple pour la jeunesse musicale québécoise, un modèle non ronflant, car il propose un convivial mélange de tradition jazz et de musique actuelle. Charmant hybride. »
PETIT, Matthieu. « VOIR », 25 mai 2011
« The overall vibe often reminded me of the more somber moments by the Sun Ra Arkestra. This set might have been my favorite of the fest, it was certainly the most focused and successful considering the unwieldy size of the orchestra. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
The Ratchet Orchestra


MIA ZABELKA11.MiaZabelka
« M »
AUTRICHE – PREMIÈRE CANADIENNE
« La Viennoise tente de peindre un paysage sonore en explorant la relation qui existe entre son corps et le son, entre la musique et le mouvement. Elle déclare être considérée comme une artiste physique : ‘...j’essaie de trouver mon propre langage artistique; en Suède, on m’a dit que mon violon sonnait comme un sismographe.’ »
POISSON, Yanick. « La Tribune », 21 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Mia Zabelka


PETER BRÖTZMANN TRIO12. PeterBrotzmann
ALLEMAGNE, NORVÈGE, ITALIE –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« Autre moment de choix, la performance incendiaire du Peter Brötzmann Trio : avec la basse hardcore / bruitiste de Massimo Pupillo et le jeu si puissant du batteur Paal Nilssen-Love, le saxophoniste allemand arrive à régénérer son art. À 70 ans, ce n’est pas rien. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 24 mai 2011
« The German saxophonist Peter Brötzmann, who appeared twice at the festival in honor of his 70th birthday. He brought a new trio with drummer Paal Nilssen-Love and bassist Massimo Pupillo (Brötzmann seems to have a thing of late for Italian electric power-bassists).
The density and the attack were a challenge to muscle through — which of course is exactly why it was so exciting. »
GOTTSCHALK, Kurt. « All About Jazz », 3 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
Peter Brötzmann
Massimo Pupillo
Paal Nilssen-Love


ANTHONY BRAXTON13.AnthonyBraxton
« ECHO ECHO MIRROR HOUSE »
ÉTATS-UNIS – PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« The adventurousness of Echo Echo Mirror House’s concept and performance, in my mind, is what makes experimental music valuable, engaging, and relevant, if always untimely. It pushes forward and isn’t afraid to fail, and often asks questions more so than provide answers. While the dozens of performers who shared the FIMAV stage this year made gripping music, nothing came remotely close to this hot and lovely mess. »
SHARP, Elliot. « Tiny Mix Tapes », 7 juin 2011
« Considering that Anthony Braxton is one of the most creative and influential saxists/composers/bandleaders on the planet, his set here was both controversial and confusing. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011
« De saxophoniste créatif (dans les années 60 et 70), Anthony Braxton est devenu l’un des plus grands compositeurs issus de cette esthétique qu’on peut encore nommer jazz contemporain. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 22 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Anthony Braxton


ANTHONY PATERAS / MAX KOHANE14.AnthonyPateras maxkohane
« Pivixki »
AUSTRALIE – PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« This was some of the tightest and most frenetic music I’ve heard in recent times. Drummer Kohane was a phenomenal powerhouse and a perfect match for riveting superhuman lines that Pateras concentrated on. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

 En savoir plus sur les artistes...
Anthony Pateras


PETER BRÖTZMANN SOLO15.PeterBrotzmann
ALLEMAGNE – PREMIÈRE CANADIENNE
« Sitôt positionné sur scène, l’Allemand qui vient de célébrer ses 70 ans empoigne sans cérémonie son saxophone et, avec une économie de mouvements notables, décline pendant de longues minutes un répertoire free jazz élégant et d’une complexité déconcertante. Comme ça, comme s’il s’agissait là d’une tâche banale, presque qu’insignifiante de simplicité. De son regard intraitable à sa prestance inébranlable, tout de la performance de M. Brötzmann inspirait solidité et maitrise. Mémorable est le mot... »
PLOURDE, Dany. « CHYZ », 23 mai 2011
« In a brilliant solo performance, Brötzmann projected power and technical prowess even as he interpreted ballads, injecting vibrato into his playing. »
BLOCK Irwin. « The Gazette », 24 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Peter Brötzmann


7K OAKS16.7KOaks
ALLEMAGNE, ITALIE –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« L’inclassable œuvre de 7K Oaks a également suscité bien des émois chez les spectateurs, alors que le quatuor a réussi l’exploit de livrer d’une traite, sans interruption, les pièces du nouvel album «Entelechy», totalisant plus d’une heure de matériel passant de l’électro-acoustique au noise, en s’aventurant jusqu’au free jazz. Le pianiste Luca Venitucci a particulièrement impressionné la foule avec sa technique spectaculaire faisant intervenir l’entièreté de ses bras, qui prenaient l’allure de tentacules. »
PLOURDE, Dany. « CHYZ », 23 mai 2011
« The overall sound was like a cosmic space jam that swept everyone away. One of the highlights was crafty, spooky selective electronic sounds that Mr. Harth played and obviously has been refining for many years. This was the favorite set for many of my friends and I must agree that it was incredible. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Downtown Music Gallery », 2 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
7K OAKS
Alfred 23 Harth
Luca Venitucci
Massimo Pupillo


JAAP BLONK17. JaapBlonk
« Dr Voxoid’s Next Move »
PAYS-BAS – PREMIÈRE QUÉBÉCOISE
« ...the mind-bending Dadaistic vaudevillian virtuosity of the Dutch Jaap Blonk, who does things with his voice and texts (including historic 1920s-era sound poem works by Kurt Schwitters and others) that nobody else does. I felt my mental pores opening up during his solo show, called “Dr. Voxoid’s Next Move”. »
WOODARD, Joe. « Santa Barbara Independant », 28 mai 2011
« ...la voix de Blonk est plus que des ondes sonores, elle est un personnage à part entière. Parfois d’une musicalité insolite, parfois d’un humour euphorisant, cette voix aux facettes multiples est un feu roulant de mots aux tonalités d’une précision chirurgicale. »
PLOURDE, Dany. « CHYZ », 23 mai 2011
« Le Hollandais nous a offert un divertissement haut de gamme. Ses explorations vocales et phonétiques résultent d’un travail fin et rigoureux, doublé d’un humour et d’une décontraction dignes des meilleurs stand-up comics. De la poésie dadaïste à la musique balinaise, l’univers de cet artiste m’est apparu vaste et d’autant plus riche. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 23 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Jaap Blonk


IG HENNEMAN SEXTET18. IGHennemanSextet
PAYS-BAS, ALLEMAGNE, QUÉBEC, CANADA –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« The pieces worked like polarized themes and solos, calls and responses, creating layers that were then skillfully laid over one another or alongside one another with no loss of clarity. One particularly nice piece, “Toe and Heel”, was based on the memories of organ improvisations after Mass, named for the technique used in playing foot pedals. »
GOTTSCHALK, Kurt. « All About Jazz », 3 juin 2011
« This music was much closer to chamber music then any sort of jazz yet it was certainly in between any usual categories. The writing was both skeletal and complex at the same time. »
GALLANTER, Bruce Lee. « Down Town Music Gallery », 2 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
Ig Henneman
Ab Baars
Axel Dörner
Lori Freedman
Wilbert De Joode
Marilyn Lerner


COMICOPERANDO :19.Comicoperando
Music of ROBERT WYATT
ALLEMAGNE, ÉTATS-UNIS, ANGLETERRE, BELGIQUE –
PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE
« ...des grands noms de la scène anglaise célébraient l’un des monuments du rock avant-gardiste. Curieusement, la foule était assez modeste, quoique très enthousiaste. Quand la troupe prenait davantage ses aises et s’abandonnait dans les compositions de Wyatt, on pouvait mieux jauger le potentiel de ce projet. La soirée s’est achevée de belle manière, avec une Krause qui donnait la pleine mesure de son savoir-faire. »
HOULE, Nicolas. « Le Soleil », 23 mai 2011
« The performances and arrangements were all satisfying, loving even, and natural, but the added pleasure was watching the rhythm section of Cutler and bassist John Edwards playing pop songs—easily but not lazily. Cutler and Edwards are master improvisers, and a week in the small town of Victoriaville can do much to blur boundaries like “pop” and “improvisation” and “jazz”. Or even “art music” and “sound poetry”. And with clarity. »
GOTTSCHALK, Kurt. « All About Jazz », 3 juin 2011

En savoir plus sur les artistes...
Comicoperando
Dagmar Krause
Karen Mantler
Annie Whitehead
Michel Delville
John Edwards
Chris Cutler


INSTALLATIONS SONORES DANS L’ESPACE PUBLIC

MARTIN MESSIER20.MartinMessier
« Sewing Machine Orchestra »
QUÉBEC
« À cet endroit, on est plongé dans bien davantage qu’une simple installation. Il s’agit d’une ambiance créée avec huit antiques machines à coudre qui font office d’instruments de musique et également d’éclairage. Un son et lumière qu’il faut apprécier en s’installant au centre de la pièce et en découvrant tous les sons que produisent les Singer. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 18 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Martin Messier


MÉRIOL LEHMANN21.MeriolLehmann
« Rails »
QUÉBEC – PREMIÈRE MONDIALE
« L’installation a été conçue spécialement pour le FIMAV ... afin de permettre aux gens de se souvenir d’une partie de leur histoire... je ne verrais pas l’intérêt de présenter l’œuvre entre quatre murs ou ailleurs, à un endroit où le train n’as pas eu une telle importance, explique l’artiste »
POISSON, Yanick. « La Tribune », 20 mai 2011
« Pour sa première installation sonore au FIMAV, l’artiste a créé un environnement sonore semi-abstrait où l’on peut entendre des bruits de trains, en évitant les grandes évidences. Il y a un clin d’œil au passé, mais avec des sons très récents. »
HOULE, Nicolas. « Le Soleil », 19 mai 2011


THOMAS BÉGIN22.ThomasBegin
« Larsen Surf-Mixing Board »
QUÉBEC
« Trois guitares électriques, attachées par des ficelles reliées à des haut-parleurs et que les passants peuvent tirer, modulent les schémas sonores et le retour de son. On fait face à une savante installation où la vibrance et le murmure musical sont à l’honneur. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 18 mai 2011

 

NICOLAS BERNIER23.NicolasBernier
« L’usure du clocher »
QUÉBEC – PREMIÈRE MONDIALE
« ...son travail prend racine dans les clochers des églises de Victoriaville, que l’artiste est venu enregistrer l’hiver dernier. Ce sont donc les cloches de Victoriaville qui sont le matériau de base de cette installation complétée par un automate animé de fausses cloches qui suivent le rythme des clochers. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 18 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Nicolas Bernier

 


 

JEAN VOGUET / PHILIPPE BOISNARD24.JeanVoguet
« Origines transposées »
FRANCE – PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE

Produit par Le GRAVE

« Dans un éclairage tamisé, prêtant à l’écoute, un écran présente les images générées par ordinateur de Philippe Boisnard. Jean Voguet, pour sa part, sélectionne des musiques de différentes ethnies, recyclées et modifiées numériquement. À cela s’ajoute une performance en direct, de musique acousmatique et de poésie visuelle. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 18 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Jean Voguet


ART VISUEL
HUGUES DUGAS25.HuguesDugas
« Variation kaléidoscopique »
QUÉBEC – PREMIÈRE MONDIALE
« ...l’exposition, toujours présentée dans le cadre du Festival, a pris une nouvelle tournure cette année... l’œuvre vidéographique est présentée, avant les spectacles, dans la salle Colisée A, à l’avant de la scène. On peut y voir des paysages victoriavillois (150e oblige) à travers le miroir de l’artiste montréalais. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 20 mai 2011

En savoir plus sur les artistes...
Hugues Dugas