FIMAV 2015
bandeau 2015 mobile
31e Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville

Édition 2015 (14 au 17 mai 2015)

  • Programmation

  • Reportage photos

  • Communiqués

  • Revue de presse

CONCERTSfimav2015
JASON KAO HWANG
« Burning Bridge »
(États-Unis, Chine) Première Canadienne
JEAN DEROME
« Résistances »
(Québec) Première Mondiale
SUUNS & JERUSALEM IN MY HEART
(Québec, Canada, États-Unis, Liban) Première Mondiale
LINDA BOUCHARD
« Murderous Little World » (Québec, Canada)
INSTANT PLACES
« Sleeper »
(Canada) Première Québécoise
DEERHOOF
(États-Unis, Japon)
LAIBACH
(Slovénie)
OVO
(Italie) Première Canadienne
DIEB 13 / ISABELLE DUTHOIT
FRANZ HAUTZINGER / MARTIN TÉTREAULT
« where is the sun »
(Autriche, France, Québec) Première Nord-Américaine
HANS TAMMEN THIRD EYE ORCHESTRA
(Allemagne, États-Unis, Japon) Première Canadienne
THE INTERNATIONAL NOTHING
(Allemagne) Première Québécoise
MARC RIBOT CERAMIC DOG
(États-Unis)
THE NELS CLINE SINGERS UNLIMITED
(États-Unis) Première Mondiale
JACK DUPON
(France) Première Canadienne
ERIK FRIEDLANDER
« Claws and Wings »
(États-Unis, Suisse, Japon) Première Canadienne
JOSHUA ABRAMS
« Natural Information Society » with HAMID DRAKE
(États-Unis) Première Mondiale
AKIO SUZUKI / AKI ONDA
(Japon) Première Nord-Américaine
KAZE
(Japon, France)
MAGMA
(France) Première Québécoise
 
INSTALLATIONS SONORES
MARK LOWE
« Singularity »
(Canada)
MARTIN BÉDARD / GEORGES FORGET
« Duramen »
(Québec, France) Première Mondiale
SARAH L’HÉRAULT
« 124 portes de chars »
(Québec) Première Mondiale
NATALIYA PETKOVA
« Composition in V+ »
(Bulgarie) Première Nord-Américaine
ALEXIS BELLAVANCE
« Fenêtres »
(Québec)
PATRICK SAINT-DENIS
« Pentafold »
(Québec)
DANYS LEVASSEUR
« Réserve phonique »
(Québec) Première Mondiale
 
EXPOSITION
DAVID LAFRANCE
« Les ventilateurs et gabarits »
(Québec)

Toutes les photos sont de Martin Morissette


JASON KAO HWANG
« Burning Bridge »1 JasonKaoHwang 3
États-Unis, Chine - Première Canadienne
« Les instruments traditionnels chinois (erhu et pipa) se mélangeaient aux occidentaux, donnant des sonorités improbables aux accents cino-jazz. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union », 15 mai 2015
” Hwang’s group achieved the balance that they were looking for. The compositions featured sections of duos, in all possible permutations of the string/bass combination, and the playing was full of color and texture, detailed,
voices emerging unexpectedly behind whatever was the momentary focus. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 18, 2015

JEAN DEROME
« Résistances »2 JeanDeromeResistance 3
Québec – Première Mondiale
« Chaque geste du chef commande un motif, un rythme, une texture, une expression vocale. Chaque consigne est exprimée individuellement, en groupe ou en sous-groupe. Qui plus est, l’orchestre entier est accordé à 60Hz, soit la fréquence nord-américaine du courant industriel et dont l’expression sonore se situe entre le si et le si bémol ! »
BRUNET, Alain. « La Presse », 15 mai 2015
” The work — simultaneously controlled and anarchic — was a wonderful testament to his continuing importance as a leader of the Quebecois new music scene. ”
COLEY, Byron. « Exclaim! », May 15, 2015
« Le chef Derome laisse un moment son ensemble sous la direction dudit ordinateur sans clavier :
les sourires cèdent la place à la concentration extrême, au rythme saccadé qui refuse de laisser sa place à l’improvisation. Génial. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 16 mai 2015

SUUNS & JERUSALEM IN MY HEART3 SuunsJerusalemIMH 5
Québec, Canada, États-Unis, Liban – Première Mondiale
« L’image saisissait, le ton donné et dès lors que les musiciens entonnaient leurs premières notes, l’audience est resté bouche bée devant cette maîtrise instrumentale proche de la perfection. »
LE BONNIEC, Benjamin. « La Bible Urbaine », 16 mai 2015
« Le voyage proposé par l’album à dix mains se traduit pratiquement dans les spirales fascinantes et magnétisantes des percussions carabinées, du buzuk bombardé, de la voix englobante de Benjamin Shemie et de l’énergie attentive de Max Henry. Une première épiphanie qui incite à suivre la meute de garçons dès qu’elle se réunira de nouveau dans un désert près de chez vous. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 16 mai 2015

LINDA BOUCHARD
« Murderous Little World »4 Linda Bouchard 5
Québec, Canada
« Avec des intervalles puissants quand ils se mettent à trois sur un piano ou encore quand ils réunissent leur voix dans une chorale épique, l’œuvre chapeautée par Bouchard présente le théâtre qu’est notre monde : à pleurer... mais aussi à rire, avec ses élans d’opérette ironique à la fin. On aurait écouté, fasciné, pendant des heures. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 16 mai 2015
” Simply describing Linda Bouchard’s piece “Murderous Little World,” might take the rest of this review, and even that would not do the complexity of the presentation justice. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 18, 2015

INSTANT PLACES
« Sleeper »5 InstantPlaces
Canada – Première Québécoise
« Tout au fond d’un long corridor sombre, on pouvait apercevoir une large scène à l’éclairage tamisé sur laquelle on avait posé deux longues tables, elles-mêmes ornée d’ordinateurs, de consoles de son et d’instruments de musique. Un véritable spaghetti de fils pendait de ces dispositifs. »
POISSON, Yannick. « La Tribune », 16 mai 2015
” If the long piece they played, “Sleeper,” had a narrative, it’s impossible to explain. All you could really do was to jump in and go along for the ride. The trip was messy and quite wonderful for those so inclined. ”
COLEY, Byron « Exclaim! », May 16, 2015

DEERHOOF6 Deerhoof 4
États-Unis, Japon
« La voix très Mini-Fée de la Japonaise Satomi Matsuzaki (également bassiste) s’oppose une fois de plus à cet excellent tandem de guitaristes que forment John Dieterich et Ed Rodriguez, le tout chapeauté par le batteur et compositeur Greg Saunier. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 17 mai 2015
” The world’s nerdiest surf ban thoroughly charmed the audience with their mix of surfabilly riffs and Japanese funhouse looniness.
Bassist and singer Satomi Matsuzaki bounced around the stage like some kind of crazed cheerleader, as if the dense and
subtly textured music was not enough to grab the audience’s attention. This is smart rock that plays with rock conventions
without ever forgetting that music has to make you move. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 18, 2015
” In one corner, and in one of the festival’s strongest moments, there was the remarkable Deerhoof,
one of greatest and strangest U.S. rock bands deserving wider recognition. ”
WOODARD, Josef. « Downbeat », May 21, 2015

LAIBACH7 Laibach 2
Slovénie
” Laibach adopt totalitarian elements in earnest, manifested not only in their image but in the nature of the members’ anonymity and collectivism. [...] Laibach borrow from not only totalitarian imagery and western iconography but outright pilfer capitalist popular music. ”
SANNICANDRO, Joseph. « CULT », May 14, 2015
« Menée par le narrateur à la voix infragrave Milan Fras et la très compétente chanteuse pop Mina Špiler,
tandem contrasté s’il en est, la formation démantèle slogans, codes, croyances et esthétiques musicales. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 17 mai 2015
” The Slovenian band Laibach presented a highly polished supershow – with polished videos and impressive lighting –
that could be labeled techno pop or arena rock. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 18, 2015

OVO8 OVO 2
Italie – Première Canadienne
« Entre les sourires espiègles et les mercis furtifs accordés à un public déjà conquis, OvO provoque la lourdeur en duel et brouille les genres pour nous offrir des œuvres à la fois âpres et sensibles, notamment dans la magnifique marie. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 16 mai 2015
” It was fun, and it was heavy, and it was loud, and it was a good way to finish off the first two days of the festival. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 18, 2015

DIEB13 / ISABELLE DUTHOIT /
FRANZ HAUTZINGER / MARTIN TÉTREAULT
« where is the sun »9 Dieb13 Duthoit Hautzinger Tetreault
Autriche, France, Québec – Première Nord-Américaine
” Duthoit’s crackling voice—she used her clarinet very little—and Hautzinger’s quarter-tone trumpet were the focal points, but the playing of Dieb 13 and Tetreault was precise in its coloring. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 21, 2015
« Alors que les platinistes ont créé de riches textures surprenantes, Hautzinger jouait de sa trompette quart de ton qui donnait un appui rythmique solide tandis que Duthoit ajoutait des cris haut perchés et des soubresauts aigues intrigants à la clarinette. L’ensemble du concert était un excellent exemple du flair du FIMAV pour inviter des improvisateurs européens
plus “subtils” dans leur approche à la musique improvisée. »
PELCHAT, Alex. « Voir », 25 mai 205

HANS TAMMEN THIRD EYE ORCHESTRA10 HansTammen
Allemagne, États-Unis, Japon – Première Canadienne
« Les surimpressions commandées en temps réel par Hans Tammen construisent des musiques cohérentes, excitantes, multipolaires. Superbes dans leurs qualités polyphoniques, texturales, rythmiques. Tant et si bien qu’on nous a conduits à des niveaux rarement atteints par les praticiens du jeu d’improvisation pour grand orchestre. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 17 mai 2015
” Hans Tammen’s Third Eye Orchestra on Saturday took this town’s annual Festival de Musique Actuelle to that higher creative level. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 18, 2015

THE INTERNATIONAL NOTHING11 TheInternationalNothing
Allemagne – Première Québécoise
« Leur âme sensible et leur création gémellaire donnaient une bouffée d’air à nos oreilles tendues. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 19 mai 2015
” Calm as the sound of these virtuosic and masterfully controlled players may be, what Michael Thieke and Kai Fagaschinski have wrought here—in a project on the fringes that dates back to 2000—is something very special to behold. Intimately inflected textures, harmonies and overtones combine on compositions with particular goals. ”
WOODARD, Josef. « DownBeat », May 21, 2015

MARC RIBOT CERAMIC DOG12 MarcRibot
États-Unis
” Ribot led his own Ceramic Dog group in an earlier concert, with bassist Shahzad Ismaily and the dazzling percussion work of Ches Smith, playing rock and blues, including a touching tribute to the late B.B. King. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 18, 2015
« Bien évidemment, Ceramic Dog est avant tout le show à Ribot et les fans du guitariste ont eu droit à de beaux moments lorsque Ribot sortait l’artillerie lourde et en mettait plein la vue avec ses solos décapants, toujours en parfait équilibre entre le punk rock new-yorkais bruyant et un côté plus hard rock bien assumé. »
PELCHAT, Alex. « Voir », 25 mai 2015

THE NELS CLINE SINGERS UNLIMITED13 NelsClineSingersUnlimited 5
États-Unis – Première Mondiale
« Ces décollages à sept musiciens furent jouissifs et nous ont permis de découvrir le côté jazz-rock du guitariste Nels Cline, dont l’articulation et la richesse du «tone» servent une expression très spéciale. »
BRUNET, Alain. « La Presse », 17 mai 2015
« Nels Cline a mené le septet avec goût, amenant son groupe au travers de pièces plus rock qui n’avaient rien à envier à Earth, des improvisations de groupe assez bruyantes, ainsi que des pièces en plein territoire de jazz latin hyperactif à la Dreamers. »
PELCHAT, Alex. « Voir », 25 mai 2015
“Mark 2015′s FIMAV as the moment that Cline stepped up his game, stretched his musical parameters and made an impressive splash.”
WOODARD, Josef. « DownBeat Magazine », May 29, 2015

JACK DUPON14 JackDupon 5
France – Première Canadienne
« Mention spéciale au personnage d’Arnaud M’Doihoma, au faux sérieux délicieux de Grégory Pozzoli et à la tuerie de batterie au premier degré de Thomas Larsen. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 19 mai 2015
” The French art-rock group Jack Dupon closed out Saturday with a rollicking and humorous midnight set that sent everyone home more than satisfied. ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 21, 2015

ERIK FRIEDLANDER
« Claws and Wings »15 ErikFriedlander 5
États-Unis, Suisse, Japon – Première Canadienne
” It is a work of beauty and memory – tender sketches that stirred emotions, never descending into melancholy as Friedlander, pianist Sylvie Courvoisier, and laptop artist Ikue Mori played music from the CD Sunday afternoon. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 17, 2015
« Cette œuvre lumineuse a frappé le public par sa justesse et son altruisme trompe-la-mort. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 19 mai 2015
« Si ces trois musiciens de la scène downtown new-yorkaise sont bien capables de faire de l’improvisation libre agressive,
ce fut une belle occasion de les voir utiliser leur virtuosité pour une musique beaucoup plus posée et délicate. »
PELCHAT, Alex. « Voir », 25 mai 2015

JOSHUA ABRAMS « Natural Information Society »
with HAMID DRAKE16 JoshuaAbramsHamidDrake 2
États-Unis – Première Mondiale
” Drake’s hand drums worked fantastically in this context, and all the musicians created a whorl of sounds that would not stop. Wild stuff. ”
COLEY, Byron. « Exclaim! », May 18, 2015
” With African style rhythmic and melodic repetition, he played that instrument as he led a septet through a program of originals that had a mesmerizing effect on the rapt audience. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 18, 2015

AKIO SUZUKI / AKI ONDA17 SuzukiOnda 5
Japon – Première Nord-Américaine
” On the more experimental side, Akio Suzuki and Aki Onda played with silences, common objects and toys to create a unique and unusual soundscape to a small audience seated in a circle. [...] It was a sound experience, unique. ”
BLOCK, Irwin. « Avant Music News », May 18, 2015
“This set was more about being patient as things infolded in their own time and made me think more about my own expectations or ideas for what I would want to occur.”
GALLANTER, Bruce. « Downtown Music Gallery », June 2, 2015

KAZE18 Kaze
Japon, France
” Not only that, but the music was really quite humorous, Tamura letting out his comedic side with a section employing small instruments, including a pig squeeze toy that he used to great effect—the effect in aid of the music, and not as a side dish or gimmick ”
CHAMBERLAIN, Mike. « All About Jazz », May 21, 2015
« Le groupe a joué ensemble auparavant et il faut espérer qu’ils continueront pour un bon moment car ils ont beaucoup à offrir. »
PELCHAT, Alex. « Voir », 25 mai 2015

MAGMA19 MAGMA 7
France – Première Québécoise
« La musique de Magma est aujourd’hui encore, après 45 ans (!), un débordement tellurique et une explosion de force vitale exceptionnelle. »
BEAUCAGE, Réjean. « Voir », 13 mars 2015
« Si elles nous paraissent parfois appartenir à une autre époque, c’est que Magma a brûlé toutes les conventions il y a bien longtemps et a, paraît-il, donné « plus de blé qu’un meilleur avril ». La foule a tout de même redemandé de cette lave généreuse et inclassable qui est retombée dans un puissant Zombies. »
FRAPPIER, Marie-Pier. « Le Devoir », 19 mai 2015
“Considering that Magma have been around for about 45 years, their music hasn’t changed very much yet their music remains powerful, awe-inspiring and completely timeless. Magma has always sounded committed to the vision that Christian Vander has created over the long time. They still sound fresh and relevant today! Long live Magma!”
GALLANTER, Bruce. « Downtown Music Gallery », June 2, 2015
 
INSTALLATIONS SONORES DANS L’ESPACE PUBLIC

MARK LOWE « Singularity »1 MarkLowe
Canada
« Dans le noir presque total, une vidéo propose un premier vortex, créé par le retrait d’un bouchon dans une baignoire pleine d’eau. Une trame sonore, diffusée par des bandes magnétiques, vient ajouter à l’ambiance qui invite à la réflexion. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union», 13 mai 2015
 
 

MARTIN BÉDARD / GEORGES FORGET
« Duramen »2 MBedardGForget
Québec, France – Première Mondiale
« Il ne faut que s’installer au milieu de l’agora et se laisser entourer par la composition des deux musiciens. [...] Une installation sonore électro-acoustique enveloppante qu’il faut expérimenter sans faute. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union», 13 mai 2015
 
 

SARAH L’HÉRAULT « 124 portes de chars »3 SarahLHerault
Québec – Première Mondiale
« Il s’agit en fait de huit portières de vieilles voitures installées aux abords de la piste, qui émettent toutes un son différent. Ça peut être un bruit de déverrouillage, un klaxon, un démarreur, bref des sons reliés aux véhicules automobiles. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union», 13 mai 2015
 
 

NATALIYA PETKOVA « Composition in V+ »4 NataliyaPetkova
Bulgarie – Première Nord-Américaine
« Place Sainte-Victoire, il y a bien un kiosque à musique, et c’est abrité sous son toit que le piano trafiqué, renversé et démembré par Nataliya Petkova laisse frapper ses marteaux. »
DELGADO, Jérôme. « Le Devoir », 15 mai 2015
 
 

ALEXIS BELLAVANCE « Fenêtres »5 AlexisBellavance
Québec
« Simple en apparence, l’œuvre est d’une belle complexité. La musique qui en émane, le déplacement des miroirs, le reflet du ciel, tout est relié et ces trois oasis d’eau forment tout un orchestre. »
DELGADO, Jérôme. « Le Devoir », 15 mai 2015

 

 

PATRICK SAINT-DENIS « Pentafold »6 PatrickSaintDenis
Québec
« Une joyeuse œuvre formée de cinq accordéons (tous identiques) et qui viennent former un chœur robotisé. Un élaboré système informatique permet de présenter une pièce puis des pauses ou les accordéons soupirent en même temps avant de reprendre le boulot et animer les amateurs. »
TOUPIN, Manon. « La Nouvelle Union», 13 mai 2015
 

DANYS LEVASSEUR « Réserve phonique »7 DanysLevasseur
Québec – Première Mondiale
« À la fin du numéro de Réserve phonique, une installation de Danys Levasseur, on serait tenté d’applaudir. »
DELGADO, Jérôme. « Le Devoir », 15 mai 2015

 

 

 

EXPOSITIONS

DAVID LAFRANCE « Les ventilateurs et gabarits »21 ArtsVisuels2015web 2
Québec
« Inspirée de l’art populaire et du folklore, la peinture de DAVID LAFRANCE propose un réenchantement du monde par ses qualités esthétiques et poétiques. Sensorielles, ces dernières mettent en place des compositions construites par l’accumulation d’éléments visuels détonants et font part d’un désir puissant de proposer un modèle alternatif, voire critique. »
D’ORION, Érick. Extrait du programme FIMAV 2015
Revue de presse

Revue de presse complète 2015 (pdf)