FIMAV34 Image Site Banner fr 2019
FIMAV34 Image Site Phone fr 2019

Installations sonoreS dans l'espace puBlic

Retour à la grille horaire | Billetterie

14 AU 20 MAI
PLACE SAINTE-VICTOIRE
ENTRÉE LIBRE - 10 H À 20 H
VISITES GUIDÉES :
Réservez une plage horaire pour un groupe par téléphone (819-752-7912) ou par courriel.

Avec l'aide de
 logo quebec       Logo Victoriaville 2015 Canada govt Logo

CAC

            Calq cyan web


Une collaboration

957 Couleur FondBlanc

     NOUVELLE UNION


OEUVRES XXL!

Un parcours parsemé d’oeuvres de grands formats attend les visiteurs cette année. Gigantesques, costaudes, impressionnantes, massives : les œuvres proposées ne passeront pas inaperçues dans le paysage. En effet, un aspect extravagant se dégage de la sélection. Mais attention! Grand format ne veut pas nécessairement dire bruyant ou agressif pour ce qui nous intéresse : le son, principal matériau ou liant de ce volet du Festival.

Les artistes sélectionnés proposent une « vision » du son qui permet au spectateur une écoute différente, où la musicalité se débusque dans des champs insoupçonnés, peu explorés ou simplement ignorés de notre quotidien. Le poétique sonore s’observe ici par l’entremise du gigantisme, du hors format, du poids lourd. On retrouve un jeu de mécanismes « grandeur nature », des surfaces vibrantes répondant aux stimuli d’un haut-parleur, une surface translucide diffusant des sons, un dispositif interactif imposant, deux structures rappelant des mâts de bateaux, un environnement où le spectateur manipule les images et les sons et enfin, un théâtre pour objets et pour narrateurs sans acteurs.

Nouvelles musicalités, rencontres inusitées avec les créateurs, jeux d’écoute et d’interactivité, moments de surprise, d’étonnement, de questionnement. Loin d’être hermétique, la Musique Actuelle!

Bon parcours!
Érick d'Orion, commissaire aux installations sonores

FIMAV34 Carte Inst.Sonores


 

1aa modifié 1 LOUIS-ROBERT BOUCHARD

« À la frontière du songe »

QUÉBEC

IMG 0046 670

Oeuvre audio-vidéo interactive, qui explore ce moment où notre esprit est au bord du sommeil, cet instant où la réalité bascule, cet état hypnagogique où nos sens sont encore légèrement alertes, mais où nous nous laissons tranquillement sombrer dans le rêve. Le spectateur devient acteur, manipulant les frontières visuelles et sonores de son environnement.

Sur le Web :
Louis-Robert Bouchard - Elby Studio


 
2aa CAROLINE GAGNÉ

« ECHO »

QUÉBEC

Une collaboration
hydroquebec

 

echo

Les oeuvres que réalise CAROLINE GAGNÉ sont ancrées dans la relation qu'elles établissent et orchestrent avec les éléments qui les constituent. Ces éléments sont issus des lieux qu'elle explore, des usagers qui les fréquentent et des événements qui y surviennent. Dans l'installation « ECHO », deux structures de métal munies de haut-parleurs se font face dans un espace public et proposent des jeux sonores à partir de décalages, de rebonds, de répétitions et de superpositions s'inspirant des phénomènes d'écho. 

Sur le Web : 
Caroline Gagné


 
3a TOM JACQUES

« Trajet pas pareil »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
caisse desjardins 3001666

tom jacques

Inspiré du concept de rapiditié différenciée du géographe Jean Ollivro, c'est-à-dire le processus qui conduit à la mise en place de territoires parcourus à des vitesses de plus en plus variables, TOM JACQUES a tenté, à petite échelle, de transposer artistiquement le concept et de réfléchir par le biais de celui-ci les conséquences de la vitesse sur notre rapport aux sons. Quelles incidences auront les mécanismes et le son sur nos comportements dans un pareil contexte? Cette oeuvre s'inscrit dans la continuité du dispositif « Comment où le son », des divers moyens empruntés par l'artiste pour lui donner de nouveaux éléments de composition et de ses recherches sonores.

Sur le Web : 
Tom Jacques


 
4a JEAN-FRANÇOIS LAPORTE

« êkhô »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
sanimarc

jeanfrancoislaporte

L'oeuvre exploite à nouveau des surfaces métalliques vibrantes, fascinant procédé utilisé à quelques reprises par l'artiste. Ces plaques d'acier de grandes tailles, suspendues au plafond de la structure extérieure, vibrent au son des fréquences d'une trame sonore qui est projetée sur elles par un haut-parleur. Après avoir travaillé et créé avec plusieurs autres dispositifs sonores, JEAN-FRANÇOIS LAPORTE revient aux plaques vibrantes, un dispositif sonore spectaculaire qui occupe le son et l'espace.

Sur le Web : 
Jean-François Laporte - Ensemble Vortex
Productions Totem Contemporain


 
5aa MARC FOURNEL

« Les grandes oreilles » 

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
Logo Atoll avec designation art actuel vertical 01

LGO Structure parc Fournel

Oeuvre monumentale qui propose une cartographie sonore inédite du lieu dans laquelle elle s'inscrit. En manipulant une surprenante structure physique constituée de deux imenses cônes acoustiques, les visiteurs entendront de façon directe et amplifiée les sons présents dans leur environnement immédiat ou éloigné. Cette installation interactive réactualise d'anciens dispositifs d'écoute et croise une technologie analogue obsolète avec des technologies numériques actuelles. L'installation propose une expérience qui enrichit et, ultimement, modifie la perception du lieu via l'utilisation, l'écoute et la modification d'échantillons et de compositions sonores qui portent en eux les marques du territoire.

Équipe créative
Jim Bell : ingénieur éthéré
Marc Fournel : mécréant flou
Marc Lavallée : framboisiste rusé
Remerciements :  Laurent Joyal, Kim Kennedy, Jarek O-F

Sur le Web :
Marc Fournel


 
6a CLAUDE PÉRIARD

« Panopticon »

QUÉBEC

panopticon ClaudePeriard

Installation sonore composée de vitres et de plexiglas agissant comme haut-parleurs grâce à des transducteurs de surface qui diffusent le son dans la matière même. De plus, les radios de police de Chicago et de New York sont captées en temps réel via internet et s'immiscent dans une composition électroacoustiques à cinq canaux. Les lumières réagissent de manière analogique avec les signaux sonores et une webcam provoque des réactions sonores en fonction des mouvements des spectateurs.

Sur le Web :
Claude Périard












 
7a MOTEL HÉLÈNE

« Sept objets »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
Logo CDA horizontal CO

motelhelene

MOTEL HÉLÈNE est un duo formé en 2015 par FRÉDÉRIQUE LALIBERTÉ et PHILIPPE LAUZIER. Dans une salle sombre, un dispositif d'éclairage artisanal anime une sélection d'objets confectionnés, transformés. Une trame sonore composée de voix humaines, celles d'Erika Angell et d'Alexandre St-Onge, récitant un texte, est appuyée d'échantillons électroniques, instrumentaux et vocaux. Tantôt narratif, abstrait, surréaliste, le texte fait référence aux objets mis en scène en spéculant sur leur présence, leur signification, leur conséquence dans le monde. Cet endroit est une illusion. Il s'y déroule une activité sous-jacente qui se matérialise ici sous forme de théâtre d'objets... sonores!

Sur le Web : 
Frédérique Laliberté
Philippe Lauzier