FIMAV2022 2650x550webFR temporaire
FIMAV2022 768x768webFR temporaire

Installations sonoreS dans l'espace puBlic

17 AU 23 MAI
PLACE SAINTE-VICTOIRE
ENTRÉE LIBRE - 10 H À 20 H

Visite guidée pour groupe scolaire : écrivez-nous

Avec l'aide de
  logo quebec        Logo Victoriaville 2015  Canada govt Logo

CAC

         Calq cyan web


Une collaboration majeure

Le Devoir

     

Une collaboration

NOUVELLE UNION logo tvcbf menuPlaisir Victoriaville


ET DES CERCLES DE MUSIQUE SOURDE1

En tentant de définir l'axe de la programmation proposée comme à chaque année depuis 11 ans, j'ai étrangement bifurqué sur le concept de synesthésie. En général, ce terme définit ce phénomène neurologique fascinant qui consiste pour une personne à associer de manière durable deux ou plusieurs sens. Par exemple une personne va systématiquement associer une lettre, une note, un son à une couleur, et vice versa. On dit que c'était le cas pour György Ligeti (graphème associé à une couleur) ou Duke Ellington (timbre associé aussi à une couleur); pour Tom Yorke (Radiohead), l'association est l'inverse, soit une couleur est associée à une note ou un son.

En poésie, la synesthésie est un procédé qui permet de mettre en relief une image en faisant appel à d'autres états sensoriels.

(...)Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
(...)Doux comme des hautbois, verts comme des prairies.
Et d'autres corrompus, riches et triomphants, […]2

C'est une forme, aussi, qui permet textuellement d'évoquer les émotions, sentiments, images et états qu'une œuvre peut faire vivre au public; une façon plus agréable, moins chirurgicale de parler d'art et des émotions qui y sont rattachées.

Cette édition propose encore une fois des œuvres où l'hybridation règne, où le territoire n'est pas défini, où l'expérience est nouvelle, où le langage n'est pas formaté. L'évocation de la synesthésie est une avenue toute désignée pour exprimer sa pensée, ses réflexions sur l'objet poétique qui se présente devant soi.

Je vous invite à user de synesthésie, en plus de votre légendaire curiosité, pour savourer, goûter, sentir ces neuf œuvres (dont huit en première mondiale) qui vous sont proposées. Un parcours exceptionnel pour une période exceptionnelle!

Érick d'Orion, commissaire aux installations sonores

1 RIMBAUD, Arthur (1886), extrait de Being beauteous. Les Illuminations.
2 BAUDELAIRE, Charles (1857), extrait de Correspondances. Les fleurs du mal.


Fimav2021 Installation S Carte 2021 v7 web



1aa modifié 1 ESTELLE SCHORPP

« écosystème(s) »

FRANCE

Placés sur un pupitre d’écoute, des haut-parleurs diffusent des échantillons sonores dont les spectres et les comportements sont inspirés de chants d’insectes orthoptères. Grâce à deux microphones d’écoute et à un système de déclenchements et de seuils, chaque échantillon entre ou disparaît selon l’« espace sonore » qu’il peut occuper. Le public est ainsi pris en compte et sa présence sonore modifie le comportement de l’environnement.
plenumélliptique périgée2

Sur le Web 
estelleschorpp.com


2aaSONIA PAÇO-ROCCHIA

« Lames @ FIMAV »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Pour sa deuxième présence au FIMAV, l’artiste nous propose cet ensemble d’égoïnes automatisées jouant une composition non linéaire interactive in situ. Si les aspects théâtral et visuel font partie intégrante de son œuvre, la recherche sonore, qui en est au cœur, est perçue dans l’exploitation et l’élargissement des palettes sonores des instruments, inusités, trouvés et inventés.

Lames

Sur le Web 
musinou.net


3a AUXAURALITÉS

« Le cristal de l’oreille »

QUÉBEC, FRANCE
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
Logo Desjardins nouveau vert

Collectif composé d’artistes et de chercheur(euse)s en acoustique qui s’intéressent aux métamatériaux, terme désignant un matériau composite artificiel qui présente des propriétés qu’on ne retrouve pas dans un matériau naturel. Élaborés par la technologie d’impression 3D, les métamatériaux reproduisent ici des procédés de synthèse numérique et analogique. La structure de l’œuvre propose des « nœuds d’écoute » par des phénomènes de filtrage, de résonances et de réinjections sonores.

(Ce projet est rendu possible grâce au Fonds de recherche du Québec et à la collaboration du GAUS de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke, de la Faculté des arts de l’UQAM et de Sporobole.)

Nady Larchet

Sur le Web 
pagauthier.github.io/auxauralite


4a TOM JACQUES

« 7 mouvements d’air »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
sanimarc

Œuvre se présentant à la fois comme une installation sonore « vivante » et comme une composition d’une durée de 7 jours dont le public pourra suivre l’évolution au quotidien. La mécanique de l’œuvre repose sur le rapport entre le remplissage et l’expulsion de l’air servant à faire réagir un dispositif sonore développé à partir des principes acoustiques d’appeaux et d’objets sonores, à la manière d’un orgue.

tom jacques

Sur le Web 
tomjacques.ca


5aa ISABELLE CLERMONT

« Auris / À fleur d'oreille » 

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Œuvre visant l’éveil à une forme de joie pure et au partage inattendu, tant pour les petits que pour les grands enfants. C’est une œuvre relationnelle dans son essence, de facture ludique dans sa réalisation, une occasion d’explorer et de prêter l’oreille à la beauté de la voix et des textures sonores, dans l’équilibre, la vitalité et l’originalité d’un jardin métaphorique.

clermont

Sur le Web
isabelleclermont.com


6a NADY LARCHET

« Flûtocratie »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Il s’agit d’une structure munie d’un système complexe destiné à jouer d’une flûte traversière. Cette surcomplexité fait en sorte qu’il est quasi impossible de tout coordonner afin de sortir des sons de l’instrument. Contrairement à la flûte, c’est plutôt chaque élément mécanique du système qui est amplifié, devenant ainsi la pièce sonore principale. « Flûtocratie » est une analogie avec la bureaucratie et questionne la pertinence de conserver ces structures trop complexes et inefficaces.

Nady Larchet

Sur le Web 
nadylarchet.com


7a MAXIME CORBEIL-PERRON

« La fin du média »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Exploration des possibilités des champs électromagnétiques et des médias obsolescents. Cette œuvre s’inscrit dans une approche ancrée dans l’archéologie des médias, un courant axé sur la récupération créative de médias et de technologies tombés dans l’obsolescence. Ce dispositif cinétique consiste donc à pirater, triturer, et modifier des CDs et leurs lecteurs respectifs.

maxime corbeil-perron

Sur le Web
maximecorbeilperron.com


6aGGROUNDD

« Cristal métal »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Pièce musicale en synchronicité avec du matériel vidéographique de synthèse. Dialogue des extrêmes où la frénésie de l’excès est juxtaposée à la méthode et à la mesure, mettant en relation le dynamique et le contemplatif, l’excès d’information et l’économie de moyen, le saccadé et le fluide, le figuratif et l’abstraction. Le duo cherche à flouer les limites des extrêmes avec finesse et subtilité.

maxime corbeil-perron

Sur le Web
facebook.com/ggroundd


7aPASCAL AUDET

« Quatuor »

QUÉBEC
PREMIÈRE MONDIALE

Une collaboration
logo centre dart

Œuvre interactive mettant en vedette l’ensemble de musique actuelle Pando. Le dispositif permet aux spectateur(trice)s de contrôler chacun des clips vidéo associés aux quatre musiciens par l’entremise d’une série de pédales disposées au sol servant de console de mixage modifiant plusieurs paramètres. Il en résulte une multitude de combinaisons musicales permettant au public de laisser aller leur créativité et d’en apprécier le résultat.

(Ce projet est rendu possible grâce au Conseil de la culture de Saint-Hyacinthe.)

pascale audet

Sur le Web 
pascalaudet.com/quatuor